Imprimante 3D E-Waste

Comme illustration de l’intérêt de la ré-utilisation des déchets électronique, nous avons le projet de réaliser une mini(ou même micro!) imprimante 3d essentiellement à base de récupération, en nous inspirant (très librement) de la description faire dans ce document: http://www.instructables.com/id/eWaste-60-3DPrinter/

Pour aller encore plus loin, nous avons dans l’idée d’en faire une imprimante transportable permettant de réaliser des toutes petites pièces (de l’ordre de 2cmx2cmx2cm), imprimante qu’on pourrait mettre en œuvre lors d’une exposition ou d’un repair-cafe; même avec de petites dimensions, on peut fabriquer des petites pièces qui manquent, qui cassent … (du style bitogno, pour être précis!).

On a récupéré un vieux PC dont la carte mère a bien cramé, qui nous fournit une alim (à tester), un lecteur CD et un lecteur disquettes; on a récupéré d’autre part un autre lecteur de CD: on a donc pas mal de composants pour notre future imprimante.

Boîtier et alimentation

On va commencer par tester l’alimentation (en la démarrant en reliant le vert et le noir), après avoir vérifié que le courant fournit sous 12V est suffisant pour notre montage: pour les détails sur les alimentations, voir la page sur Arduino Mega, ramps etc. Ici, on se contente de vérifier à vide et en branchant deux disques durs que le 12v « tient le choc ».

composants récupérésDSCF5649_rDSCF5651_r

 

 

 

 

 

 

La question de l’alimentation étant réglée, il faut aussi se préoccuper de savoir ou mettre l’électronique de commande; bien souvent, on fait d’abord le montage mécanique et on laisse les fils et les cartes s’étaler sur le plan de travail, au risque de provoquer faux contacts et court-circuits. Il nous vient à l’idée que le logement des lecteurs de disques et CD, situé dan la partie supérieur du coffret pourrait abriter avantageusement l’ensemble de l’électronique, composée d’une carte Arduino Mega et d’un shield Ramps, ainsi qu’une éventuelle interface homme-machine comprenant un afficheur, un lecteur de carte, ainsi qu’un sélecteur et un beeper, décrite également dans la page Arduino Mega, ramps.

L’idée vient d’utiliser le boitier et le plateau mobile du lecteur CD pour accueillir les cartes; le câblage peut être ainsi fait plateau sorti, l’ensemble rentré est protégé (à voir si les longueur de fils nous donnerons raison). On fixera l’ensemble afficheur en bout de plateau, on n’aura plus qu’à réaliser un capot en impression 3D pour le protéger.

en plein travail!reprap_display_DSCF5662_rmega2560_ramps_display_DSCF5663

 

 

 

 

 

 

Le montage des cartes une fois réalisé  (on utilise des morceaux de plastique issus de carcasses d’imprimantes récupérées dans la ressourcerie du Navlab, cela se découpe très bien à la scie à métaux), on branche le +12V de l’alimentation du PC comme indiqué dans la page consacrée aux  Arduino Mega, ramps déjà citée.

pieces plastique pour fixation des cartes pieces_plastique_decoupage_r pieces_plastique_fixation_r

 

 

 

 

 

cartes fixees

Ensuite on va pouvoir tester le bon fonctionnement des cartes, toujours comme indiqué dans la page en question, et on s’attaquera aux axes x,y de notre future imprimante.

A faire:

Axes X et Y:

Comme on l’a indiqué, ces axes sont basés sur deux mécanismes de déplacement de têtes de lecteurs de CD, qui comprennent un moteur pas à pas et un guide sur lequel coulisse un chariot portant la tête de lecture du CD.

Il faut positionner les mécanismes perpendiculairement l’un à l’autre, l’axe X doit pouvoir être positionné par rapport à l’axe Y de façon à ce que la tête d’impression puisse se déplacer sur l’ensemble du lit d’impression.

Sur chaque axe, il faut connecter les moteurs aux interfaces de la RAMPS et positionner les fins de courses de manière réglables

On doit tester les déplacements et le fonctionnement des fins de course.

Axe X

Le schéma de la carte RAMPS montre que ce sont les signaux D38 (X-EN), A0 (X-STEP) et A1 (X-DIR) qui sont utilisés pour piloter le moteur pas à pas qui correspond.

Axe Y

Le schéma de la carte RAMPS montre que ce sont les signaux A2 (Y-EN), A6 (Y-STEP) et A7 (Y-DIR) qui sont utilisés pour piloter le moteur pas à pas qui correspond.

Axe Z

Doit être fixé perpendiculairement au plan XY sur l’axe Y, on doit également brancher le moteur et le fin de course, et effectuer les tests.

Le schéma de la carte RAMPS montre que ce sont les signaux A8 (Z-EN), D46 (Z-STEP) et D48 (Z-DIR) qui sont utilisés pour piloter le moteur pas à pas qui correspond.

Tête d’impression

Fixée sur l’axe Z, doit comporter la partie chaude (résistance chauffante et thermistance de contrôle), un ou plusieurs ventilateurs de refroidissement et recevoir le fil plastique à fondre. Test du chauffage et de la mesure de température, du/des ventilateurs.

Alimentation du fil plastique

On doit positionner la bobine, puis le dispositif d’entrainement du fil (moteur pas à pas et roue crantée), ainsi que le tube qui conduit le fil vers la tête. Test de l’entrainement du fil dans les deux sens et à diverses vitesses.

Configuration du logiciel

On va utiliser le logiciel Marlin, qu’il faut configurer selon les caractéristiques de l’imprimante (moteurs, fins de course , diamètres du fil et buse). Il faut ensuite télécharger le logiciel sur la carte MEGA

Test de l’ensemble:

Réglages et optimisation, test d’impression

 

Venez participer au projet!

2 commentaires sur “Imprimante 3D E-Waste
  1. Théo dit :

    Salut, je me suis lancé dans un projet similaire, serait il possible d’en discuter avec vous par e-mail ?

    • Bruno Messin dit :

      Bonjour Théo, (désolé pour la réponse tardive)
      Le mieux serait de passer nous rencontrer au NavLab si vous êtes dans le coin, et de travailler avec nous sur votre projet. Ça nous permettrait d’ailleurs de relancer un peu ce projet qui est tombé aux oubliettes, ce qui est bien dommage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.