Décodeurs TNT

La stupidité, pardon la subtilité du déploiement TNT en France fait que, à peine 8 ans après que soit rendu  obligatoire la vente d’équipements (TV et décodeurs) uniquement HD, le passage au tout HD rend obsolète ces équipements qui auraient pu encore durer une dizaine d’années; cette vente forcée va entrainer une augmentation considérable de déchets électroniques (TV et décodeurs non HD), et accessoirement du déficit commercial vu la provenance des équipements de remplacement.

Inutile de vous dire que je vous conseille de garder votre téléviseur et d’acheter juste un décodeur HD, qu’on peut trouver pour une trentaine d’euros; mais, en plus je vais vous indiquer quelques astuces:

  • Choisir le bon décodeur HD
  • La non commutation de source: encore un méfait de la propriété intellectuelle
  • Ré-utiliser son vieux décodeur non-HD

Choisir le bon décodeur HD:

Je ne suis pas spécialiste dans le domaine, mais il se trouve que j’ai eu l’occasion de tester deux décodeurs HD sur deux téléviseurs, et que les résultats m’ont surpris. Premier téléviseur un Sony Bravia non HD, deuxième téléviseur un vieux sans marque à tube cathodique  (Grrrr…) et reour équipé d’un décodeur non HD branché sur la péritel; les deux décodeurs HD: un CGV acheté chez Darty, l’autre un Listo acheté chez Boulanger; résultats des test:

  • aucun des deux décodeurs n’a fonctionné sur la vieille télé en péritel (alors que le vieux décodeur s’en sortait comme un chef): l’image n’arrivait pas à se synchroniser! mais les deux fonctionnaient en péritel sur le Sony, avec une résolution limitée (470 de mémoire)
  • les deux fonctionnaient sur le Sony en connexion HDMI; mais alors que le CGV le pilotait à la résolution optimum (1020), le Listo le dégradait à une résolution beaucoup plus basse (720 je crois), ce qui était d’ailleurs bien visible à l’écran, sans que je réussisse à la modifier.

Conclusion: achat d’une nouvelle télé HD (Grrrr…) et retour du décodeur Listo chez boulanger pour remboursement (sans difficulté). Maintenant, ce qui est vrai pour moi, ne l’est pas forcément pour d’autres, et le Listo peut sans doute très bien fonctionner dans d’autres cas; c’était juste pour vous faire profiter de mes tests et vous dire d’être attentifs, tut n’est pas forcément au top!

La non commutation de source:

Pour les ceux-ce qui ont un peu regardé comment fonctionne une prise péritel (ou SCART), ils se souviennent sans doute qu’ils suffit pour commuter la source de l’appareil vers la prise en question d’appliquer une bête tension de 8/12v sur la broche 8 dite commutation lente. C’est tout bête, et ça permet de regarder un dvd, d’utiliser un magnétoscope ou un décodeur directement, sans avoir à retourner à la télécommande de la TV pour choisir la source; vous aurez sans doute remarquer que lorsque vous branchez une source sur l’entrée HDMI, dans la majorité des cas, rien ne se passe, et il faut user de la télécommande! Pourquoi? Parce que, apparemment le protocole HDMI-CEC qui permet de le faire est une usine à gaz et que surtout, il est nécessaire d’acquérir une licence pour l’utiliser; la plupart des adaptateurs TNT HD n’ont pas pris cette option, qui impacterait le coût de leurs produits, et on se retrouve avec quelque chose de moins fonctionnel qu’avant. Super, le progrès! en 1956, on avait une chaîne avec une résolution de 819 lignes, il a fallu attendre 50 ans pour avoir … 1080, soit un gain de 20%, mais il faut utiliser la télécommande pour la commuter (il est vrai qu’il y a 50 ans, il n’y avait pas de télécommande).

 

Réutiliser son vieux décodeur

Comme pour beaucoup d’appareils obsolètes, il est possible de récupérer des composants, mais surtout de réutiliser une bonne partie de l’appareil lui-même; en effet, un décodeur est formé d’un boitier (très important, le boitier, tellement problématique à trouver quelquefois) incluant une alimentation secteur, dont tout montage aura besoin, mais aussi d’une prise péritel (commutation de la vidéo vers un appareil), d’un récepteur infra-rouge et une télécommande, de leds, quelques fois d’une prise USB et/ou afficheur digital à LCD ou autre. Je ne vais pas ici trop détailler car chaque cas est particulier, aussi bien ce qu’il est possible de ré-utiliser que l’usage qu’on peut en faire, mais je vais donner quelques pistes:

L’alimentation:

Il faut faire attention, car l’alimentation secteur d’un décodeur est en général intégrée sur le circuit imprimé global, et le 220V s’y trouve! Souvent le fabricant à prévu une sérigraphie qui indique la zone dangereuse, on n’y mettra donc pas les doigts! autrement, on peut repérer, mesurer et suivre à l’aide d’un multimètre les tensions continues d’alimentation de certains circuits et/ou régulateurs de tensions de façon à les utiliser pour alimenter par exemple une petite carte Arduino nano ou autre, qui pourra nous servir à notre montage. Il sera sans doute nécessaire auparavant de déconnecter (enfin, je veux dire virer) les composants qui consomment inutilement de la puissance, car l’alimentation d’origine est prévu pour le décodeur et pas plus…DSCF7132_rm

Le récepteur infra-rouge:

Le récepteur infra-rouge, associé à la télécommande et dérivé vers notre Arduino, permettra de télécommander notre nouvel appareil, comme indiqué dans la page des télécommandes de ce même site. On peut imaginer une caméra branchée sur la prise d’antenne, dont la vidéo serait envoyé sur une TV, selon la commande reçu de la télécommande.

Prise USB:

Une prise USB peut servir à brancher une clef qui pourrait être lue par Arduino

Affichage:

Température, information, on peut tout imaginer!

à suivre

DSCF7130_r DSCF7094_rDSCF7133_rm

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.