Réparation d’une cafetière Senséo

cafetiere_senseo_rLes cafetières Senséo sont bien pratiques, et j’en ai acheté une d’occasion. Cependant, comme beaucoup de produits, on est très désarmé en cas de panne hors garantie, et le conseil souvent donné, c’est: autant en acheter une autre, ça coutera plus cher de la faire réparer! Cette affirmation est quelquefois fausse, car on se fait souvent attirer par les offres premier prix pour finir par acheter à un prix plus élevé, même si on regarde les offres d’occasion et/ou de déstockage, ce qui est un bon réflexe. C’est aussi ignorer la valeur réelle d’une machine en panne, en tant que matière première consommée,en tant que déchet à éliminer, bref tous ces coûts cachés par une industrie soucieuse de vendre, et que nous payons par nos impôts, par la pollution générée et les coûts induits en terme de santé publique.

Bref, tout cela pour dire que c’est achetement bien d’essayer de réparer les choses, et que le Navlab est là aussi pour cela.

La panne: un matin au petit-déj, le voyant clignote rapidement au lieu de clignoter lentement pendant le chauffage de l’eau: clignotement rapide 4 fois, un temps, puis à nouveau 2 séquences de 4 clignotement rapides that’s all folks.

J’avoue, que bêtement, j’ai appelé le SAV Philips, qui après m’avoir fait manipuler la machine, me déclare: Monsieur votre machine est en panne! A ma demande de manuel de maintenance et de schéma: « ah, nous on a pas ça, voyez avec le réparateur », je vous donne ses coordonnées dans votre coin… Alors ne soyons pas critiques: une cafetière de 5 ans d’âge environ, on vous trouve sans problème un réparateur avec à priori la possibilité de réparer, c’est déjà pas mal.

Ce qui serait mieux, serait de disposer facilement d’un manuel de maintenance, d’un schéma etc…

Après recherches sur internet, du manuel de maintenance, ainsi que diverses informations sur les pannes les plus fréquentes de cette machine, avec un pourcentage marqué pour le remplacement d’un condensateur en cas de mauvais timing dans la durée d’écoulement du café; visiblement, ce n’est pas le cas ici!

En résumé, les pannes classiques:

  • clignotement ininterrompu rapide: pas assez d’eau ou, détecteur de niveau d’eau coincé dans le bac à eau: démontage ou simplement le secouer, enlever le calcaire (mais on ne devait pas en avoir besoin si on détartre sa machine tous les 2 à 3 mois comme indiqué- à l’acide citrique-)
  • timing du versement mauvais comme indiqué, il faut remplacer le condensateur jaune par un bleu, on trouve des instructions de Philips là dessus et plusieurs procédures à suivre.
  • notre panne: le clignotement tel qu’indiqué au début arrive quand on oublie de refermer le couvercle. Ici ce n’est pas le cas, j’ai bien vérifié! Alors il faut démonter en suivant la procédure indiqué dans le manuel de maintenance en lien plus haut.

Démontage:

  • on ne va pas démonter les dispositifs du couvercles, et seulement le coté gauche du capot ou se trouve les organes principaux comme indiqué dans l’éclaté, et on va s’intéresser particulièrement au capteur de fermeture du couvercle (probablement un capteur à effet hall avec une petite carte électronique associée) logé en haut à gauche:senseo-capteur-couvercle
  • pour démonter, la machine débranchée, et sans le réservoir et autre bec verseur etc…) on enlève comme indiqué dans le manuel la vis arrière du capot de gauche, le receveur (ou plutôt une partie du receveur), puis on enlève le capot gauche en s’embêtant comme il se doit.
  • on accède à l’intérieur, on profite que la machine est débranchée pour tester à l’ohmètre la continuité du détecteur de protection thermique TCO:senseo-tco-capteur
  • on en profite pour jeter un coup d’œil à la carte électronique, voir que le condensateur est le bon (bleu!), et qu’il y a un ou deux connecteurs prévus sans doute pour les tests dont on serait bien content d’avoir le détail:

senseo-condo-carte

senseo-carte-verso

  • on voit également sur le verso, outre le micro-contrôleur, un serial out et serial in qui indique des liaisons séries (bus avec les détecteurs de niveau et de couvercle ?) et des points tests non documentés, ainsi qu’un reset. Vraiment, on ne fait rien pour faciliter la tâche des dépanneurs amateurs!
  • on testant la machine ainsi ouverte, après un reset( branchement secteur en maintenant le bouton une tasse appuyé-> clignotement fugitif) puis remplissage de la bouilloire (bouton central allumé puis appuie simultané sur boutons une et deux tasses), on constate… qu’elle fonctionne!
  • la cause? plantage et mauvais reset lors de la consultation téléphonique? Plus probablement la manipulation du détecteur de couvercle l’a repositionné correctement; d’ailleurs en le retirant légèrement, ça ne marche plus, en le remettant, ça remarche. Ce détecteur n’est pas fixé et tient juste par le logement dans lequel il est inséré, il est très/trop facile de le retirer un petit choc sur la machine doit suffire. Pour améliorer cela, n’ayant rien sous la main, je fais une petite entaille au couteau à dents de chaque coté de la glissière

conteneur-detecteur

en plastique mou transparent entourant le capteur, la tord un peu: l’insertion est un poil plus dure, ça devrait aller!

  • remontage, retest, et un petit café pour fêter cela!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.